PAYSAGE CULINAIRE #2 : les Nymphéas

26 juin 2015

On continue avec les « paysages culinaires ». Pour fêter l’été je vous ai concocté un dessert bucolique (et un brin girly). Je suis rentrée de ma douce campagne avec un beau bouquet de feuilles de capucines miniatures parfaites pour agrémenter cette petite mare rafraîchissante (elles ressemblent beaucoup à des nénuphars, non ?). L’idée d’origine était de créer un bouillon salé, mais avec la chaleur j’ai eu envie de m’essayer à une version froide et sucrée.
Le bouillon-dessert, quasi inexistant en France, est très souvent consommé en Asie. Par 35°C on ne rêve pas forcément de conclure le repas par un Saint Honoré, aussi merveilleux soit-il. Voici donc une recette très simple pour changer des sempiternelles glaces.

 

la mare / bluette.fr

Vous noterez le bol réalisé de mes petites mains pataudes en cours de céramique.

 

la mare / bluette.fr

Chaque cuillerée se transforme en paysage miniature à déguster.

 

Euh… des petits pois dans un dessert ? Oui mais des petits pois très jeunes, sucrés et bien croquants, qui se marient parfaitement à l’acidité de la rhubarbe. La note poivrée des feuilles de capucines relève ce drôle de dessert juste ce qu’il faut. De toutes mes expérimentations culinaires cette « mare » et probablement ma recette préférée.

 

la mare / bluette.fr

 

 

 

 

 

bluette.fr Cartouche-recette

 

 

POUR 6 PERSONNES :

  • 6 belles tiges de rhubarbe rose
  • 2 bâtons de citronnelle fraîche
  • 5 cm de racine de gingembre épluchée
  • 180 g de sucre
  • 600 g (60 cl) d’eau
  • 6 cuillères à soupe de petit pois extra fins écossés
  • feuilles de capucines miniatures
  • quelques petites fleurs comestibles (ici j’ai utilisé des fleurs de fraisiers des bois)

 

 

C’est parti :

Laver la rhubarbe et la couper en tronçons de 2 cm. Couper le gingembre en cubes et émincer la citronnelle, puis les placer dans une gaze (nouée fermement).
Faire cuire la rhubarbe avec l’eau, le sucre, et la gaze de gingembre et citronnelle pendant 5 mn à feu moyen. Égoutter sans presser (afin que le bouillon reste clair). Une fois refroidi réserver le liquide au frais pendant au moins 2h.
Plonger les petits pois écossés pendant 2 à 3 min dans de l’eau bouillante. Égoutter puis les rafraîchir dans un saladier rempli d’eau et de glaçons. Égoutter à nouveau.

Dressage :

Déposer une cuillère à soupe de petits pois au fond de chaque coupelle. Compléter avec le bouillon de rhubarbe. Déposer quelques feuilles de capucines (bien lavées et débarrassées de leurs tiges). Ajouter les fleurs.
Servir frais mais non glacé.

 

 

Quelques précisions :

– N’utilisez QUE des petits pois frais et très jeunes sinon ils seront farineux. Si certains sont un peu gros vous pouvez, après cuisson, enlever délicatement la petite peau qui les entoure. Surtout ne les cuisez pas trop longtemps afin de les garder bien croquants. On les blanchit juste quelques instants afin de faire disparaître une éventuelle amertume.

– Vous pouvez utiliser de la rhubarbe à chair verte, mais la couleur du bouillon sera moins jolie.

– Si vous cueillez la capucine dans un jardin, assurez-vous qu’elle n’a pas été traitée. Si vous ne trouvez pas de feuilles de capucines (pas toujours facile en ville), vous pouvez les remplacer par de la menthe ciselée. Dans ce cas ajoutez 1 ou 2 grains de bon poivre dans la gaze avec le gingembre et la citronnelle.

– Les fleurs de fraisiers des bois ont peu d’intérêt gustatif et sont avant tout décoratives. Vous pouvez les remplacer par des pâquerettes ou des fleurs de bégonias par exemple. Attention toujours aux traitements éventuels dans les jardins.

 

Parce qu’on ne gâche rien :

Récupérez la rhubarbe égouttée, cuisez la à feu doux pendant 25 min (en rajoutant un peu d’eau). Et voilà une délicieuse compote ! 

 

 

la mare / bluette.fr

 

Voilà, j’espère vous avoir un peu rafraîchis. Si vous réalisez cette recette je suis curieuse d’avoir vos avis !

 

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Commentaires

    1. Bluette. dit :

      Merci :)

  1. vero.ndg dit :

    splendide! Et depuis le tps que je m’intéresse à toutes les soupes bouillons et autres veloutés, vos prises de vues sont réellement très belles

    1. Bluette. dit :

      Oh merci beaucoup ! Effectivement la soupe est un sujet difficile à photographier… La couleur de la rhubarbe m’a bien aidée.

  2. Lucie dit :

    Wouhaaaaa, magnifique, quel travail! Je débarque ici grâce au dernier article de Coline et j’ai hâte d’en découvrir plus!

    1. Bluette. dit :

      Oh merci beaucoup Lucie et bienvenue ! Je serais sur Shasq vendredi avec une recette (beaucoup) moins light :D

  3. rosie_line dit :

    Oh la la, çà en jette, moi qui aime l’ impressionnisme, j’ suis aux anges.

    C’ est magnifique, une très belle idée. ♫

Laisser un mot ou deux ici

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Champs obligatoires.

Retour